Les statistiques au service de la nation

Du 22 au 25 octobre se tient à Golden Tulip le diplomate à Cotonou, l’atelier sur l’évaluation et la cartographie des statistiques de migration et la validation des lignes directrices  pour la collecte des données sur la migration dans les Etats membres de la CEDEAO. C’est le Secrétaire Général du Ministère d’Etat Chargé du Plan et du Développement qui a ouvert les travaux ce mardi en présence des Représentants du Bureau Suédois de la Statistique, de la commission de la CEDEAO, de la Commission de l’Union Africaine et des points focaux des statistiques de migration. Au menu des travaux, l’examen et la validation des outils  méthodologiques pour la collecte des données sur la migration, afin de faciliter la collecte de données conformément aux normes internationales.

La cérémonie qui consacre l’ouverture des travaux a été marquée par plusieurs interventions. Ouvrant le bal des allocutions, Armelle AHAMIDE MEANGOUA, Directrice Générale Adjointe de l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique, s’est réjouie en ce sens que c’est pour la première fois que le Bénin accueille une rencontre réunissant les acteurs intervenants dans le domaine de la migration au niveau régional. Une rencontre qui permettra de procéder à l’évaluation, la cartographie et  de rendre disponibles les statistiques sur la migration et d’examiner les lignes directrices pour la collecte  sur la thématique  dans la région CEDEAO. Selon le Représentant de la Commission de l’Union Africaine, Samson NOUGBODOHOUE, les travaux visent le renforcement des capacités des experts venus des 15 Etats de la CEDEAO afin de disposer des données de qualité relatives aux statistiques de migration. Il faudra, souligne-t-il, adopter une politique adéquate dans la gestion des flux migratoires lorsqu’on sait que 15 millions de personnes chaque année migrent vers plusieurs pays sans un minimum de protection sociale et de sécurité. Il sera donc question,  dira le Représentant de la Commission de la CEDEAO, Christopher AJAERO de passer en revue les directives de la collecte des données de migration dans les Etats de la CEDEAO. Allant dans le même sens, Jean-Pierre NTEZIMANA,  Représentant Suédois de la statistique a rappelé la pertinence et la portée des échanges. A l’en croire, les experts doivent examiner et valider les outils et méthodes en vue  de la collecte des données statistiques sur la migration.  

Dans son allocution d'ouverture, Zakari TASSOU a fait remarquer que c’est pour relever les défis majeurs que la direction  de la recherche et des statistiques avec  le soutien du projet de développement des statistiques de la migration mis en œuvre en partenariat avec l’Institut de Statistique de l’Union Africaine et le Bureau Suédois de la Statistique organisent le présent atelier dont le but est d’améliorer la production des statistiques sur la migration à travers d’une part, l’harmonisation des outils et  méthodes de collecte et de gestion des données plus adaptées au contexte ouest africain et d’autre part, le renforcement des capacités des acteurs nationaux et régionaux sur l’utilisation de ces outils. Ainsi, ce sera une occasion pour les acteurs impliqués dans la chaîne de production des données administratives et de recensement  au niveau des Etats membres de définir une bonne stratégie d’exploitation efficace et efficiente de ces principales sources de données pour la migration.

Notons que cet atelier prendra fin ce vendredi 25 octobre 2019 assorti de recommandations.

Cell. Com-INSAE

La 25ème  session extraordinaire de la Commission spéciale du CNS en charge du Programme des Enquêtes,  Études et Traitements (CPEET) a tenu ses travaux ce mardi 22 octobre 2019 à l'INSAE. Elle vise à examiner le dossier technique de l'opération intitulée : " Collecte des données sur les marqueurs de résistance de plasmodium falciparum à la Sulfadoxine pyrimétamine et à l'Amodiaquine chez les enfants de 03 à 59 mois avant la mise en œuvre de la Chimio prévention du paludisme  saisonnier (CPS)  dans deux (02) zones sanitaires à savoir Tanguiéta – Matéri - Cobly et Malanville - Karima au Nord du Bénin".

Le dossier technique de cette opération conduite par le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP) a été soumise pour examen en vue de l'obtention du Visa statistique avant l'exécution des enquêtes y afférentes.

Il s'est agi pour la commission de s'enquérir de la problématique et de l'approche méthodologique de l'étude, de formuler des amendements pour l'amélioration des différents documents soumis et de statuer sur l'opportunité ou non de l'accord du Visa statistique du CNS.

Au terme des travaux, la Commission a validé l'étude et autorisé sous réserve de prise en compte des recommandations formulées, la délivrance du visa statistique en vue de la réalisation de ladite étude du PNLP.

Cell. Com-INSAE

 

Evolution de l'indice et taux d'inflation en 2018
Mois Indice taux d'inflation
janv-18 101,3 1,7%
févr-18 102,1 1,5%
mars-18 101,2 1,3%
avr-18 102,2 1,4%
mai-18 103,2 1,6%
juin-18 104,5 2,0%
juil-18 104,0 2,1%
août-18 101,8 2,0%
sept-18 101,4 1,7%
oct-18 100,9 1,4%
nov-18 100,8 1,1%
déc-18 101,2 0,8%
Source: INSAE-2018  
NB: le taux d'inflation annuel 2018 est 0,8%

Le produit intérieur brut (PIB) est l’un des agrégats majeurs des comptes nationaux. En tant qu'indicateur économique principal de mesure de la production économique réalisée à l’intérieur d'un pays donné, Le PIB vise à quantifier pour un pays et une année donnés la valeur totale de la « production de richesse » effectuée par les agents économiques résidents à l’intérieur de ce territoire (ménages, entreprises, administrations publiques). Le PIB reflète donc l’activité économique interne d’un pays et la variation du PIB d’une période à l'autre est censée mesurer son taux de croissance économique.

La série de 2015 à 2017

PROGRAMME STATISTIQUE REGIONAL (PSR) 2015-2020

VOLET STATISTIQUES D’ENTREPRISES

PROCESSUS DE MISE EN PLACE DE L’INDICE DE PRIX DE PRODUCTION DE L’INDUSTRIE (IPPI) ET DE REFONTE DE L'INDICE LA PRODUCTION INDUSTRIELLE (IPI) SUIVANT LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS INTERNATIONALES

MISSIONS D’APPUIS TECHNIQUES D’AFRISTAT AU BENIN

COTONOU DU 15 AU 26 JUILLET 2019

PUBLICATION DES INDICES PROVIOIRES DE PRIX DE PRODUCTION DE L’INDUSTRIE (IPPI) DES ANNEES DE REFERENCES ET CHAINES

 

 

NOTE D’INFORMATION

Afin de mettre à la disposition de ses États membres, des statistiques harmonisées, comparables, fiables et conformes aux normes internationales, l’Union Économique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA) a initié un Programme Statistique Régional (PSR) pour lequel les statistiques d’entreprises constituent l’un des volets principaux. La mise en œuvre du PSR est assurée par l’Observatoire Économique et Statistique d’Afrique Subsaharienne (AFRISTAT) à travers son assistance technique aux États.

A cet effet, le Bénin s’est engagé depuis 2016 dans le processus de mise aux normes internationales des statistiques d’entreprises avec, entre autres, comme objectif la rénovation des Indices de la Production Industrielle et des Soldes d’opinion dans l’industrie, selon les nouvelles recommandations de 2010. Conformément à aux prescriptions desdites normes, l’Indice Harmonisé rénové de la Production Industrielle s’obtient désormais par déflation des productions en valeur par les prix de production dans l’industrie.

(Version PDF)

Lire la suite...

Cotonou abrite la 7ème  réunion du Comité Régional de la Statistique (CRS)                   

Lundi 15 juillet 2019, s'est ouverte, à Azalaï  Hôtel de la Plage, la réunion du Comité Régional de la Statistique (CRS) ainsi que la 4ème réunion du Comité de Pilotage du Programme d’Harmonisation et de Modernisation des Enquêtes sur les Conditions de Vie des Ménages (PHMECV). Ces réunions se tiennent pour la première fois à Cotonou depuis la création dudit Comité en 2013. L'objectif de la réunion est d'examiner les résultats des principaux programmes statistiques de l'Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Dans son mot de bienvenue aux participants, le Président en exercice du CRS, le Directeur Général de l'INSAE, Monsieur Laurent Mahounou HOUNSA, a rappelé la mission du CRS qui consiste à renforcer la coopération et la coordination entre les différentes structures qui, aux niveaux national et régional, contribuent à la production des statistiques au sein des états membres. C'est pour répondre à cet impératif, que se tient la réunion de Cotonou dont l'objectif est d'examiner l’état d'avancement des grands chantiers statistiques de l'Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) et de dégager les perspectives pour la consolidation des acquis. A sa suite, M. Mamadou MAKHTA DIAGNE, Commissaire en charge du Département des Politiques Économiques et de la Fiscalité Intérieure de la Commission de l'UEMOA, a rappelé que le Programmes Statistique Régional (2015-2020), qui a été adopté en juillet 2015 par le Conseil des Ministres de l'Union, a permis la mobilisation de financements importants pour la production statistique. Il se félicite du soutien apporté par le Comité Régional de la Statistique (CRS) à la Commission de l'UEMOA pour la conduite des travaux statistiques de haute importance qui a permis de valoriser et de concrétiser ce programme sur le terrain. Les chantiers de réalisation de grandes enquêtes comme l'Enquête Régionale Intégrée sur l'emploi et le Secteur Informel (ERI-ESI) et l'Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM) ainsi que les productions courantes portant sur les comptes nationaux, les indicateurs d'activités des entreprises ou encore la production des Indices Harmonisés des Prix à la Consommation ( IHPC) n'auront pas été enclenchés sans une détermination des Instituts Nationaux de la Statistique (INS), rappelle Mamadou MAKHTA DIAGNE. D'autres chantiers ouverts, achevés ou encours, ont été rappelés par le Commissaire de l'UEMOA. Il lance les travaux de la 7ème réunion du CRS en invitant les participants à examiner le rapport d'activités statistiques, le Plan de Travail et le Budget Annuel 2020 du PHMECV et à formuler des recommandations stratégiques. Les travaux prendront fin le vendredi 19 juillet 2019.

Cell. Com /INSAE

Deux véhicules flambant neufs ; un véhicule Toyota Land Cruiser à 8 places, V8 et un véhicule Toyota Hilux Double Cabine à 5 places, le tout d’un montant global de 75,150.58 dollar US, c’est le geste du Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) à l’endroit de l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (INSAE). La cérémonie de remise officielle des véhicules roulants s’est déroulée ce vendredi 28 juin 2019 dans l’enceinte du Ministère du Plan et du Développement.

Pour le Représentant Résident du Programme des Nations-Unies pour le Développement A.I., l’appui en matériels roulant à l’INSAE à travers le Projet d’Appui à l’opérationnalisation des Stratégies de Développement (PASD) Phase II, vise à accompagner les efforts fournis par le Gouvernement et les autres PTFs. « Cet apport s’inscrit dans une dynamique qui va se poursuivre dans le cadre du Programme Pays 2019-2023 du PNUD », a renchéri Adama  Bokar SOKO avant de réitérer la disponibilité de son Institution à renforcer les fonds et les appuis techniques déjà envisagés dans le Programme Pays 2019-2023.

En recevant officiellement les clés desdits véhicules, le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement, Abdoulaye BIO TCHANE a exprimé, au nom du Gouvernement béninois, ses remerciements au PNUD et a déclaré que, cet appui ne fait qu’amorcer le financement de la restructuration du Système Statistique National (SSN) dans lequel il est prévu le renouvellement du parc automobile de l’INSAE. Il reconnait que les statistiques sont un outil d’aide à la prise de décision. Selon le Ministre d’Etat, ce don permettra de renforcer la qualité de la production des statistiques à travers les missions de supervision qui s’effectueront pour le suivi rapproché de la collecte des données sur le terrain.  

Cell. Com /INSAE

COMMUNIQUE DU DG INSAE

Dans le but de mieux évaluer les indicateurs des Objectifs de Développement Durable (ODD) pour le Bénin, l’INSAE avec l’appui technique et financier de la Banque Mondiale ainsi que de la Commission de l’UEMOA lance la deuxième vague de l’Enquête Harmonisée sur les Conditions de Vie des Ménages (EHCVM).

L’objectif  principal de cette enquête est de fournir les données pour le suivi/évaluation de la pauvreté et des conditions de vie des ménages. L’opération se déroule simultanément dans tous les pays de l’UEMOA (Bénin, Burkina-Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Niger, Mali, Sénégal, Togo) suivant une méthodologie commune.

Dans ce cadre, des agents enquêteurs de l’INSAE passeront dans toutes les communes du pays auprès d’un certain nombre de ménages sélectionnés aléatoirement, du 1er mai jusqu’au 20 juillet 2019, pour leur administrer un questionnaire couvert par le secret statistique.

Les statistiques collectées, une fois traitées, permettront de dresser le profil de pauvreté des ménages du Bénin pour une meilleure prise de décisions en faveur de la population.

Merci de réserver un accueil chaleureux aux enquêteurs et de leur fournir des informations fiables.

Le Directeur Général de l’INSAE

Calendrier des Événements, Séminaires ou Ateliers

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

 Rechercher sur le site