Variation de prix observée au cours de la semaine du 07 au 13 septembre 2020

Cas de la tomate fraîche :

Après plusieurs semaines de baisse continue, le prix de la tomate fraîche a augmenté surtout dans les villes de Cotonou et Bohicon au cours de la semaine du 07 au 13 septembre 2020 en raison d’une baisse d’approvisionnement du marché.

Cas de l’igname fraîche :

Le prix de l’igname fraîche poursuit la baisse observée dans presque toutes les villes au cours de la semaine du 07 au 13 septembre 2020 en raison des nouvelles récoltes du produit.

Cas du piment frais :

Le prix du piment frais continue de baisser comme la semaine précédente. Cette baisse s’explique par la nouvelle récolte du produit.

Cas de l’oignon frais :

Le prix de l’oignon frais a connu une hausse au cours de la semaine du 07 au 13 septembre 2020 notamment dans les villes de Porto-Novo, Bohicon et Cotonou. Cette situation serait due à la saison des pluies qui n’est pas favorable à la production du produit.

NotaBene:

Il est à noter que la variation de prix observée sur les autres produits est due aux spéculations.

Télécharger le bulletin

Tableau 1 : Evolution du nombre de créations d'entreprises

 

Juil-19

Août-19

Sept-19

Oct-19

Nov-19

Déc-19

Janv-20

Févr-20

Mars-20

Avr-20

Mai-20

Juin-20

Juil-20

Variations en glissement (%)

1

mois

3

mois

12

mois

EI (BRUTE)

2130

2046

1984

2198

1562

1335

1952

2087

2124

1817

2205

2576

3153

22,4

73,5

48,0

EI*

2019

2034

1710

2105

1683

1892

1878

2130

2075

1996

2089

2642

3129

18,5

56,7

55,0

SOCIETE (BRUTE)

389

329

276

330

236

220

417

394

361

239

268

346

423

22,3

77,0

8,7

SOCIETE*

354

338

312

313

307

322

351

326

307

253

234

353

385

9,0

52,3

8,9

TOTAL (BRUTE)

2519

2375

2260

2528

1798

1555

2369

2481

2485

2056

2473

2922

3576

22,4

73,9

42,0

TOTAL*

2373

2372

2022

2418

1990

2214

2229

2456

2382

2249

2323

2995

3514

17,3

56,2

48,1

    *Données corrigées des variations saisonnières (CVS)   Source : INSAE à partir des données de la Direction Générale des Impôts (DGI)   

 Les créations d’entreprises s’accélèrent en juillet 2020...

En juillet 2020, le nombre total d’entreprises immatriculées, tous types confondus, augmente pour le troisième mois consécutif. Il s’élève à 3576 (données brutes) et à 3 514 en données CVS, contre respectivement 2 922 et 2 995 un mois plus tôt, soit des hausses respectives de 22,4% et 17,3%.

En glissement trimestriel, les immatriculations d’entreprises augmentent fortement de 56,2%. Par ailleurs, comparées au même mois de l’année précédente, elles sont également en forte hausse (+48,1%).

Sur les douze derniers mois (mois de juillet 2020 inclus), les immatriculations sont passées de 2 372 en août 2019 à 3 514 en juillet 2020 (données CVS). Le mois de novembre 2019 est celui au cours duquel il a été enregistré le plus faible nombre d’entreprises créées (1 990) sur les douze derniers mois. Au total, 2 430 entreprises ont été immatriculées en moyenne par mois sur les douze derniers mois (mois de juillet 2020 inclus).

Télécharger le bulletin

L’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (INSAE) dans l’une de ses actions de restructuration piloté par son Directeur Général Laurent Mahounou HOUNSA a obtenu de l’Université Senghor d’Alexandrie, un appui à la formation de ses cadres. Il s’agit d’une série de formations dont la première a porté sur le thème : « la sensibilisation à la démarche entrepreneuriale ».

Cette formation, assurée par l’Expert Universitaire Ulvick HOUSSOU, Chargé de Mission à L'assurance Qualité et au Suivi-Evaluation de l’Université, s’est déroulée du mardi 25 au vendredi 28 août 2020 dans les locaux de l’Institut.

Vingt (20) cadres ont pris part à cette formation et ont pu s’approprier des notions structurées en quatre session à savoir :

  • innovation, facteur de compétitivité de l’entreprise ;
  • conditions de mise en œuvre d’une dynamique intrapreneuriale ;
  • outils d’une dynamique intrapreneuriale ;
  • genre et créativité.

Ces différentes thématiques ont été développées à l’aide de plusieurs autres outils didactiques (vidéos, extraits des livres d’auteurs béninois, des références biographiques et autres outils ludiques). Des exemples concrets et exercices pratiques ont illustré ladite formation.

Les quatre sessions ont tourné autour des "leviers organisationnels de la dynamique intrapreneuriale" et ont permis de tirer des leçons qui se résument à l’innovation dans tous les secteurs de l’INSAE. L’innovation est un facteur de survi au quotidien de toute entreprise de nos jours du fait de la mondialisation qui a pour moteur, la technologie et pour conducteur, le capital humain (savoir), le facteur humain et le changement.

Les participants ont pu se rendre compte à la fin de la formation de ce que l’approche entrepreneuriale contraint à l’esprit d’ouverture des employés et la prospection pour une innovation permanente.

Le formateur n’a pas occulté la question du leadership directif et transformationnel. Il ressort que l’esprit d’équipe est un facteur déterminant de la dynamique intrapreneuriale.

La Directeur Général de l’INSAE satisfait par la forte participation des cadres désignés, a exprimé ses sentiments positifs et mandater les participants à être les vecteurs du changement au sein de l’Institut en commençant d’abord par être des modèles attendus.

Les félicitations du formateur à l’endroit du Directeur Général qui, connaissant l’intérêt que son personnel devrait en tirer de cette formation, n’a ménagé aucun effort pour que ce projet devienne une réalité en un court délai. Il salue son leadership et promet être son porte-parole auprès de l’Université Senghor pour la suite de ses ambitions de renforcer les compétences du personnel de l’INSAE.

Le Ministre d'Etat chargé du Plan et du Développement, Président du Conseil National de la Statistique (CNS), communique:
II m'a été donné de constater de rnanière insistante que rnalgré les multiples rappels à l'ordre, plusieurs enquêtes ou études visant à calculer des indicateurs socio-économiques, à partir de collectes d'informations quantitatives et qualitatives auprès de tierces personnes, sont reéalisées sur l'étendue ou une partie du territoire de la République du Bénin sans le Visa préalable du Conseil National de la Statistique. En plus, les résultats de ces opérations de collecte non approuvées sont publiés, en dépit de la législation, avec de nombreux risques et atteintes graves a l'image de la Nation.

Lire le communiqué

 

VARIABLES  Disponible  Sources     PERIODE
    (Oui = O ; Non = N)    
  Variables décrivant les aspects de la dynamique démographique      
1 Effectif de la population/Commune/Département/Pays O INSAE 2013
2 Densité de la population O INSAE 2013
3 Pyramide des âges O INSAE 2013
4 Taux d'urbanisation O INSAE 2013
5 Taux net de scolarisation des (3-5 ans) au pré-scolaire (%)  O INSAE 2013
6 Taux net de scolarisation (6-11 ans) (%)  O INSAE 2013
7 Taux net de scolarisation au secondaire (12-19 ans) (%)  O INSAE 2013
8 Taux brut de fréquentation scolaire Primaire O EDSB-V 2017-2018
9 Taux brut de fréquentation scolaire Secondaire   EDSB-V 2017-2018
10 Taux net de fréquentation scolaire Primaire   EDSB-V 2017-2018
11 Taux net de fréquentation scolaire Secondaire   EDSB-V 2017-2018
12 Taux d'alphabétisation O INSAE 2013
13 Taux d'activité au sens élargi O INSAE 2015
14 Taux d'activité au sens strict O INSAE 2015
15 Taux d'accroissement annuel de la population  O INSAE 2013
16 Taux de Global de Fécondité Générale  O INSAE 2013
17 Indice synthétique de fécondité O INSAE 2013
18 Descendance finale N à calculer 2013
19 Rapport de masculinité à la naissance  N à calculer 2013
20 Taux de mortalité N à calculer 2013
21 Quotient de mortalité infanto-juvénile O INSAE 2013
22 Espérance de vie à la naissance N à calculer 2013
23 Probabilité de survivre entre l'âge x et l'âge x + n N à calculer 2013
24 Solde migratoire N à calculer 2013

 

Consulter le Tableau...

  1. L’INSAE a le plaisir de mettre à la disposition des utilisateurs, le Bulletin trimestriel de l’Indice des Prix des Produits Agricoles à la Production. L’indice a pour population de référence l’ensemble des marchés dits primaires qui correspondent aux marchés situés très proches des lieux de production et sur lesquels les prix des produits sont collectés mensuellement par l’ex ONASA. Ces produits vivriers sont regroupés en 4 grands groupes à savoir les céréales, les tubercules, les légumineuses et les légumes.
  2. Au total 16 produits vivriers sont suivis. L’année de base de calcul est l’année 2009 et les pondérations de l’indice ont été déterminées à partir des quantités produites en 2009. L’indice calculé est de type Laspeyres

     Tableau 1 : Indice des Prix à la Production des Produits Agricoles Vivriers  

 

Produits

 

Pondérations

2019

2020

2020

Glissement

 

T2

T1

Avril

Mai

Juin

T2

2020T2/2020T1

 (%)

2020T2/2019T2

 (%)

Maïs

145,3

44,0

50,3

45,8

42,1

68,6

50,5

0,5

15,0

 SORGHO BLANC

14,9

14,2

9,9

14,1

14,0

9,5

12,5

26,2

-11,9

Mil

3,3

3,8

1,4

2,8

1,9

2,0

2,2

54,9

-41,6

RIZ

18,2

12,5

10,2

10,6

12,2

12,0

11,6

14,0

-7,2

S/Total Céréales

181,7

74,4

71,8

73,4

70,3

92,1

76,8

7,0

3,2

IGNAME

286,2

26,1

55,5

59,5

34,6

91,3

57,1

3,0

118,7

MANIOC

481,9

38,9

52,8

65,2

59,0

36,7

52,7

-0,4

35,5

PATATE DOUCE

7,7

4,6

2,6

3,0

6,9

2,6

3,9

52,9

-15,3

TARO

0,3

0,3

0,2

0,4

0,0

0,2

0,2

-28,2

-45,3

POMME DE TERRE

0,04

0,02

0,01

0,01

0,01

0,01

0,01

8,0

-54,1

S/Total Rac. et Tub.

776,1

69,9

111,1

128,1

100,5

130,8

113,9

2,5

62,8

NIEBE/HARICOT

10,6

140,9

100,8

127,8

120,9

106,1

118,0

17,1

-16,3

POIS D'ANGOLE

0,3

1,6

1,4

1,9

1,1

4,5

2,2

57,4

39,4

VOANDZOU

1,4

10,3

12,2

8,4

6,9

14,6

9,5

-22,4

-7,9

S/Total Légumineuse.

12,3

152,8

114,4

138,1

128,9

125,3

129,6

13,3

-15,2

TOMATE

19,2

126,6

109,8

199,4

167,4

121,1

157,1

43,1

24,1

PIMENT

3,1

64,6

62,3

49,5

46,1

39,0

44,4

-28,7

-31,2

GOMBO

5,2

18,1

14,6

31,5

13,0

26,0

22,3

52,0

22,8

LEGUMES F.

2,4

8,4

9,2

9,5

12,7

2,4

6,8

-26,6

-20,0

S/Total Cult. Mar.

29,9

217,7

196,0

290,0

239,2

188,5

230,6

17,6

5,9

Ensemble

1000,0

85,3

112,0

133,8

106,9

127,7

116,7

4,2

36,9

Source : INSAE, 2020

Lire le bulletin...

L’INSAE a le plaisir de mettre à la disposition des utilisateurs, le Bulletin mensuel des Immatriculations d’entreprises au Bénin. Ce document présente chaque mois l’ensemble des entreprises formelles créées sur le territoire national ainsi que leurs caractéristiques. Il vise à apprécier la dynamique de la création d’entreprises au niveau national. Les données sont collectées mensuellement auprès de la Direction Générale des Impôts.

Tableau 1 : Evolution du nombre de créations d'entreprises

 

Juin-19

Juil-19

Août-19

Sept-19

Oct-19

Nov-19

Déc-19

Janv-20

Févr-20

Mars-20

Avr-20

Mai-20

Juin-20

Variations en glissement(%)

1

mois

3

mois

12

mois

EI (BRUTE)

3565

2130

2046

1984

2198

1562

1335

1952

2087

2124

1817

2205

2576

16,8

21,3

-27,7

EI*

3275

2019

2034

1710

2105

1683

1892

1878

2130

2075

1996

2089

2642

26,5

27,3

-19,3

SOCIETE (BRUTE)

243

389

329

276

330

236

220

417

394

361

239

268

346

29,1

-4,2

42,4

SOCIETE*

269

354

338

312

313

307

322

351

326

307

253

234

353

51,0

15,0

31,3

TOTAL (BRUTE)

3808

2519

2375

2260

2528

1798

1555

2369

2481

2485

2056

2473

2922

18,2

17,6

-23,3

TOTAL*

3544

2372

2372

2021

2418

1990

2214

2229

2456

2382

2249

2323

2995

28,9

25,7

-15,5

*Données corrigées des variations saisonnières (CVS)   Source : INSAE à partir des données de la Direction Générale des Impôts (DGI)   

  

Créations d’entreprises juin 2020, la hausse continue

En juin 2020, le nombre total d’entreprises immatriculées tous types confondus augmente après la hausse du mois précédent. il est estimé à 2 922 (données brutes) et à 2 995 en données CVS contre 2 323 un mois plus tôt, soit un accroissement de 28,9%.

Sur les trois derniers mois, les immatriculations d’entreprises ont augmenté de 25,7%. Cependant, en glissement annuel, les immatriculations d’entreprises ont fortement baissé (-15,5%).

Sur les douze derniers mois (mois de juin 2020 inclus), les immatriculations sont passées de 2 519 en juillet 2019 à 2 922 en juin 2020 (données brutes), après avoir atteint son niveau minimum établi à 1 555 en décembre 2019, soit une moyenne de 2 318 entreprises immatriculées par mois.

 

Consulter le bulletin...

IHPC suivant les fonctions

L’Indice Harmonisé des Prix à la Consommation du mois de juillet 2020 est de 105,4 contre 104,4 un mois plus tôt, soit une hausse de 1,0%.

L’accroissement observé résulte essentiellement de la hausse des prix des produits des fonctions : 

« transports » (+6,0%), « articles d'habillement et chaussures » (+0,7%) et « produits alimentaires et boissons non alcoolisées » (+0,4%).

Les groupes de produits dont les prix ont contribué à cette hausse sont :

  • « Céréales non transformées » (+6,2%), due à l’épuisement des stocks du maïs séché de la campagne agricole précédente en cette période de grande soudure ;
  • « Poissons et autres produits séchés ou fumés » (+7,6%), liée à la saison pluvieuse qui n’a pas été favorable aussi bien à la pêche et au fumage des poissons ;
  • « Produits à  base de tubercules » (+8,5%), en raison d’une baisse de production du gari notamment liée à la rareté des tubercules en période de grande soudure ;
  • « Carburants et lubrifiants » (+3,6%), à cause de la hausse du prix de l’essence kpayo ;
  • « Transport routier de passagers » (+9,2%), liée au respect des mesures barrières dans le transport commun qui a eu pour conséquence la hausse des tarifs ;
  • « Chaussures diverses » (+2,8%), due à la révision des tarifs au cordon douanier au titre de la loi des finances de 2020.

Cette évolution a été modérée par le repli des prix des groupes de produits:

  • « Légumes » (-6,7%), en raison de la disponibilité de la tomate fraiche ;
  • « Fruits » (-4,4%), liée à la saison des agrumes notamment l’orange et le citron.

IHPC en glissement annuel

Par rapport à juin 2019, la variation de l’IHPC est de +4,0%, contre +3,8% le mois précédent.

 

IHPC suivant la nature et l’origine du produit

Par rapport à la nature des produits :

  • en variation mensuelle, les prix des « produits énergétiques » et «hors produits frais et hors énergie » ont augmenté respectivement de 2,2% et 1,2% alors que ceux des « produits frais » ont baissé de 0,7% ;
  • en glissement annuel, les prix des « hors produits frais et hors énergie » et des « produits énergétiques » ont augmenté respectivement de 4,9% et 7,1% alors que ceux des « produits frais » ont baissé de 1,4%.

Sur la base de l’origine des produits :

  • en variation mensuelle, les prix  des « produits importés » et ceux des « produits locaux » ont augmenté respectivement de 0,6% et 0,8% ;
  • en glissement annuel, les prix des « produits importés » et ceux des « produits locaux » ont augmenté respectivement de 1,9% et 4,1%.
Taux d’inflation suivant le critère de convergence dans l’espace UEMOA[1]

Le taux d’inflation au niveau national au titre du mois de juillet 2020, suivant la définition adoptée dans l’espace UEMOA, est de +1,4% contre +0,9% un mois plus tôt, soit une hausse de 0,5 point de pourcentage. Ce niveau bien que positif demeure en dessous du seuil de 3% fixé dans le cadre de la surveillance multilatérale au sein des Etats membres de l’UEMOA.

 

[1]L’indicateur de convergence est le rapport entre la moyenne des indices des douze derniers mois et la moyenne des indices des douze mois qui les précèdent.

La présente note porte sur les résultats de l’Enquête Harmonisée sur les Conditions deLa présente note porte sur les résultats de l’Enquête Harmonisée sur les Conditions deVie des Ménages (EHCVM) réalisée dans les huit Etats membres de l’UEMOA en 2018-2019.La collecte des données de la première édition de cette enquête s’est déroulée selon uneméthodologie harmonisée dans les huit Etats membres en deux vagues, dont lapremière vague a eu lieu de septembre à décembre 2018 et la deuxième d’avril à juillet2019. Pour chaque vague, la collecte a porté sur la moitié de l’échantillon (4020 ménagespour 335 grappes). L’approche en deux vagues a été retenue afin de prendre en comptela saisonnalité de la consommation.L’analyse spatiale des résultats de cette enquête ne peut atteindre un niveau plus fin quele département, qui couplé au milieu de résidence, ont été définis comme strates dansle tirage de l’échantillon. Les travaux complémentaires permettront de disposer desinformations jusqu’au niveau commune comme dans l’enquête EMICoV.

Consulter la note...

Calendrier des Événements, Séminaires ou Ateliers

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Galerie photos et vidéos