Les statistiques au service de la nation

À LA UNE

Le Bénin en chiffres - Indicateurs Récents

Actualités

Bon à savoir


Le Conseil National de la Statistique (CNS)


cnsLe Conseil National de la Statistique (CNS) regroupe en son sein toutes les autorités statistiques et des représentants de la société civile tels les universitaires, les syndicats et les ONG. Sa présidence est assurée par le Ministre en charge de la Statistique, actuellement Ministre du Développement, de l’Analyse Economique et de Prospective et son secrétariat par l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Economique (INSAE).

  EN SAVOIR PLUS


Archives des Enquêtes Statistiques du Bénin (NADA)


facade insaeL’INSAE, met à la disposition de ses internautes, un nouvel outil de diffusion de données.
En effet, pour mieux assurer sa mission de diffusion de l’information statistique au Bénin, l'Institut a mis en place avec l’appui d’Afristat et de PARIS21, le National Data Archive (NADA), en français, Archive nationale de données.

  EN SAVOIR PLUS

 


Centre de Documentation de l’INSAE


insae cd

Le Centre de Documentation de l’INSAE a pour vocation de faciliter l’accès à l’information statistique en collectant toute la documentation relative aux actions de la statistique au Bénin aussi bien celle produite par l’institut lui-même que les structures sectorielles, les instituts nationaux de statistiques d’autres pays et les organisations internationales. 

Créé depuis 1992, il constitue un riche patrimoine scientifique et d’être au service de la recherche et du développement statistique au Bénin.Il est ouvert au public du lundi au vendredi de 8 h à 12 h 30 mn et de 15 h à 18 h 30 mn conformément aux horaires de l’institut.

  EN SAVOIR PLUS


Centre de Formation professionelle de l'INSAE (CFPI)


cfpi

Créé par arrêté interministériel n° 1990/67/MPS/MEN/MTAS/MF/DG/INSAE du 13 décembre 1990, le Centre de Formation des Agents Techniques (CFTAS) a bénéficié du financement de la Banque Mondiale dans le cadre du projet Assistance Technique à la Planification et à la Gestion de l’Economie (PATPGE) sur le crédit 1530BEN pour une période de deux ans.

L’objectif de ce volet du Projet était de former des agents pour la collecte des données statistiques et en particulier des comptes économiques.

  EN SAVOIR PLUS SUR LE CFPI


OpenData - Portail de données Ouvertes sur le Bénin


opendata

Selon les pays, une part plus ou moins importante de la donnée publique est mise à disposition de tous dans le champ des données ouvertes. Ce mouvement est en expansion.

L’open data ou donnée ouverte est une donnée numérique dont l'accès et l'usage sont laissés libres aux usagers. Elle peut être d'origine publique ou privée, produite notamment par une collectivité, un service public (éventuellement délégué) ou une entreprise. Elle est diffusée de manière structurée selon une méthode et une licence ouverte garantissant son libre accès et sa réutilisation par tous, sans restriction technique, juridique ou financière.

L'ouverture des données (open data) est à la fois un mouvement, une philosophie d'accès à l'information et une pratique de publication de données librement accessibles et exploitables.

    VISITEZ LE PORTAIL DE DONNEES OUVERTES SUR LE BENIN

    EN SAVOIR PLUS SUR OpenData


BENIN en Chiffres


Superficie : 114.763 km²
Population (2013) : 10 008 749 hbts
Population Masculine : 4 887 820 hbts
Population Féminines : 5 120 929 hbts
Population (2017) Projection : 11 186 785 hbts
Population (2018) Projection : 11 527 412 hbts
Indice synthétique de fécondité (2013) : 5,7 enfts/fem
Taux de mortalité infanto-juvénile (2017-2018): 96 ‰
Taux de mortalité maternelle (2014) : 347 décès pour 100000 naissances vivantes
Taux brut de scolarisation (2013) : 96,6 %
Taux d'alphabétisation (2013) : 43,1 %
Taux de croissance (2017) : 5,5 %
Taux d'inflation (Août 2018) : 1,3%
Indice de pauvreté (2015) : 40,08
Taux de chômage (EMICOV 2015)  2,3 
Importation (2017) : 1 848 948 325 297, 26 contre 1 404 271 899 924 FCFA (2016)
Exportation (2017) : 382 773 841 737 contre 194 222 964 624 (2016)
Réexportation (2017) : 47 978 981 482,19 contre 15 779 756 845 (2016)

 

  CONSULTEZ NOS INDICATEURS RECENTS SUR LE BENIN

Les enquêtes sur les conditions de vie des ménages constituent la principale source de données pour le suivi/évaluation de la pauvreté.

Dans un grand nombre de pays en développement, les indicateurs de mesure de la pauvreté sont calculés sur la base de la consommation alimentaire et non-alimentaire.

Les ménages déclarent certaines parties de la consommation alimentaire en quantité, soit parce que les ménages les prélèvent sur leurs stocks (stock de produits achetés ou de leur production propre), soit parce qu’il s’agit de cadeaux dont les ménages ignorent la valeur. D’autres sections d’une enquête sur les conditions de vie requièrent aussi des déclarations en quantités.

Par exemple dans la section agriculture qui est notamment utilisée pour évaluer les revenus issus de cette source, les récoltes sont aussi déclarées en quantités. Dans toutes ces situations, il est important de disposer des prix unitaires pour valoriser les quantités déclarées. Du reste les prix unitaires ainsi obtenus servent à d’autres fins telles que l’élaboration du seuil de pauvreté. Lesdites quantités sont pour la plupart déclarées en unités de mesure non-standards. En effet, pour limiter les erreurs de collecte, il est préférable de permettre aux répondants d’exprimer les quantités des produits consommés ou récoltés dans les unités auxquelles ils sont plus familiers (tas, bol, boîte, etc.).

Un des challenges majeurs pour valoriser la consommation alimentaire et la production agricole dans les enquêtes auprès des ménages est de conserver en unités standards les unités de mesure non-conventionnelles utilisées par les répondants durant les interviews. Pour cette raison, l’exploitation des données nécessite les facteurs de conversion en unités de mesure conventionnelles. Il est quelque fois possible de trouver des facteurs de conversions créés pour des projets individuels.

Mais leur utilité reste limitée car, ces travaux sont souvent non-documentés. Dans ces conditions, et, pour les besoins d’une exploitation et d’une analyse rigoureuse des données des enquêtes sur la pauvreté, il est nécessaire de créer une base de données des facteurs de conversions des unités de mesure non-conventionnelles en unités standards. Une telle base de données aiderait à améliorer l’exactitude des données de consommation alimentaire et de la production agricole. A cet effet, l’Institut National de la Statistique et de l’Analyse Économique (INSAE), avec l’appui de la Banque Mondiale, a réalisé l’Enquête sur les Unités Non Standards du 22 Février 2018 au 06 Avril 2018 puis le ratissage du 25 juin au 02 juillet 2018.

Elle a permis de collecter des informations sur les unités de mesure présentes sur 80 marchés échantillonnés au Bénin. Au terme de cette enquête, et en vue d’accélérer les travaux de traitement et d’analyse des données, un atelier d’apurement et de stabilisation de la base de données est organisé pour mobiliser les cadres à y travailler exclusivement. L’objectif principal de cet atelier est de procéder à l’apurement de la base de données, à sa stabilisation et la mise en place des programmes d’analyse pour l’atelier de traitement des données de NSU édition 2018. Cet atelier se tient à LINK Hôtel de Lokossa du 05 au 10 juillet 2018.